VAUCLUSE
1A Chemin de la Rollande, CS 70085 | 84918 Avignon cedex | Tél : 04 90 13 32 70 | E-mail : accueil@capeb84.fr
Accueil / Actualités / CITE 2018 : portes, fenêtres et volets isolants…
/ Je suis perdu !
5 octobre 2017

CITE 2018 : portes, fenêtres et volets isolants : La CAPEB met la pression !

160114-eg-cite

LA CAPEB refuse que les artisans du bâtiment et leurs clients soient mis au pied du mur !

Non, ce n’est pas ainsi que l’on redonnera de l’activité aux entreprises, redonnera du pouvoir d’achat en stimulant la consommation, entretiendra la reprise économique en France et que l’on résoudra la problème du chômage !

 

 

Echelon national avec Patrick LIEBUS, Président de la CAPEB Nationale

J’ai approché, ces dernières semaines, les trois ministères à ce sujet, Cohésion des territoires, Transition écologique et solidaire, Comptes publics. Et ils sont en train de regarder le problème des volets isolants, portes et fenêtres, car ils voient qu’il y a un problème !! L’application rétroactive de la mesure est impossible à mettre en place. En effet, si un artisan remplace une fenêtre aujourd’hui, quel taux de CITE s’applique ? Sachant que la mesure, bien qu’annoncée, n’est pas encore actée, tout en étant censée s’appliquer déjà. On peut imaginer le casse-tête que représenteraient les corrections à faire de manière rétroactive sur les contrats signés, une fois le Projet de loi de finances 2018 voté…

 

Echelon local avec Jean SANCHEZ, Président de la CAPEB Vaucluse

Le 6 octobre, le Bureau de la CAPEB Vaucluse a validé l’envoi d’un courrier à tous les parlementaire vauclusiens (députés et sénateurs). L’objectif ? Les sensibiliser à ce problème et leur demander d’agir lors du vote du projet de Loi de finances.

Je me suis entretenu avec Patrick LIEBUS du mécontentement des artisans. Il m’a dit être en dialogue avec les services des différents ministères. Je lui ai aussi demandé de préparer des amendements au cas où ses interlocuteurs feraient la sourde oreille ! J’entends que nos parlementaires vauclusiens les déposent !!

Je ne tolère ni ne comprends ce push législatif  du gouvernement ! Il faut être conscient qu’un premier pas à été fait avec la TVA à 5,5% qui continuera à s’appliquer sur ces équipements jusqu’à fin 2018. Mais cela ne saurait en aucun cas suffire !